Contact Us  |  

    Désiré Abbeloos - Jozef  Dobbe - André  Zijlmans

    Désiré Abbeloos - Jozef Dobbe - André Zijlmans

    Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
     

    Désiré Abbeloos (1871-1900)
    Jozef  Dobbe (1864-1900)
    André  Zijlmans (1873-1900)

    CICM Martyrs

    Désiré Abbeloos, Jozef Dobbe et André Zijlmans, ainsi que de nombreux chrétiens, ont été martyrisés le 22 août 1900 à Tiegedangou, en Mongolie centrale, en Chine.



    Desire Abbeloos

    Désiré Abbeloos

    J0zef Dobbe

    Jozef Dobbe

    Andre Zijlmans

    André Zijlmans

     

    André Zijlmans est né le 27 décembre 1873 à Waalwijk, aux Pays-Bas. Il est le troisième fils d’un marchand de grains, Adrianus Cornelius Zijlmans (1836-1906), et d’Adriana Maria van der Heijden (1842-1899). Peut-être, le fait qu’un parent éloigné, Joachim Zijlmans (1841-1901), était Scheutiste a attiré André à entrer dans la Congrégation. Le 8 septembre 1893, André fait sa première profession religieuse. Il est ordonné prêtre le 25 juillet 1898. Moins de deux mois plus tard, le 22 septembre, il prend le train pour se rendre à Marseille. Un bateau à vapeur le conduit à Shanghai. Via Tianjin et Pékin, il arrive à Xiwanzi le 31 octobre.

    Jozef Dobbe est né à « s Hertogenbosch, aux Pays-Bas, le 19 mai 1864. Il était séminariste au séminaire Beekvliet à Sint-Michielsgestel (au sud de “s-Hertogenbosch) quand il est entré dans la Congrégation. Il prononce ses premiers vœux le 25 mars 1889. Trois mois plus tard, le 29 juin, il est ordonné prêtre. Le 22 septembre, il part pour la Chine.

    Désiré Abbeloos est né à Opwijk, en Belgique, le 20 juillet 1871. Après avoir terminé ses humanités au Petit Séminaire de Hoogstraten, il entre dans la Congrégation. En 1891, il prononce ses premiers vœux. Le 19 juillet 1896, il est ordonné prêtre par Mg Roelens, vicaire apostolique du Haut-Congo, dans la chapelle de Scheut. Il est impatient de partir pour la Chine. Mais ses supérieurs ont un autre plan pour lui. Il est chargé d’enseigner la philosophie à ses jeunes confrères. En 1898, il reçoit la joyeuse nouvelle qu’il peut partir pour la Chine. Le 22 septembre, il prend le train pour Marseille où il embarque sur un bateau à vapeur. Il arrive à Shanghai le 30 octobre. De là, il se rend à Xiwanzi.

    En juillet 1900, les Pères Abbeloos et Zijlmans doivent quitter leur mission et cherchent refuge dans la résidence du Père Dobbe à Tiegedangou. Dans un premier temps, les Boxers n’inquiètent pas les trois missionnaires. En août, les trois confrères accueillent des missionnaires protestants — 3 hommes, 3 femmes et 7 enfants — qui ont fui leur mission et tentent de rejoindre l’Europe via la Sibérie.

    Le 22 août, 1 500 soldats, divisés en trois groupes, attaquent la mission de Tiegedangou de trois côtés. Tous les chrétiens, environ 400, les missionnaires protestants et les trois confrères se sont rassemblés dans l’église pour se préparer au martyre. Les soldats ont mis le feu à l’église et tous sont morts dans le brasier ou sont abattus, sauf une vieille veuve qui a pu s’échapper, car un soldat l’avait protégée et l’avait laissé partir.

     

    The destroyed church of Tiegedangou

    Les ruines de l’église de Tiegedangou

     

    André De Bleeker, cicm
    Archiviste général


    © 2022 CICM | Powered by VICIS