Contact Us  |  

    Ceux qui nous ont quittés

    Frederic (Vital) Mees

    Frederic (Vital) Mees

    Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
     

    Frederic Vital Mees smallFrederic (Vital) Mees (1931-2020)

     

    Né à Rummen (B) le 15 juillet 1931
    Premiers vœux le 8 septembre 1950
    Ordonné prêtre le 7 août 1955
    Missionnaire en RD Congo (AFA) et en Belgique
    Décédé à Sint-Pieters-Leeuw (B) le 27 novembre 2020 à l’âge de 89 ans.

     

    Vital a grandi dans une grande fa­mille chrétienne d’agriculteurs. Après le petit séminaire, Vital est entré dans la CICM. Il avait un esprit vif et une grande aptitude pour les sciences. Il a étudié la géographie à l’Université de Louvain. En 1960, il est parti en mis­sion dans le diocèse de Kabinda. Il a commencé sa vie mis­sionnaire comme enseignant au petit séminaire de Mbuji-Mayi. En 1968, il a succédé au père François Dufey à la direction du Collège Saint-Paul de Kabinda. En 1977, il est retourné à Mbuji-Mayi comme professeur de mathéma­tiques et de sciences au Collège péda­gogique fondé par notre confrère Raphaël Lambrecht pendant 20 ans. Pendant les weekends, il aidait dans les paroisses.

    Vital était très pratique et attiré par tout ce qui concerne l’ingénierie et l’électronique. Il a ouvert, examiné et réparé d’innombrables radios, ma­gnétophones, ordinateurs, matériels cinématographiques, etc. Son bureau ressemblait beaucoup plus à un ate­lier qu’à une chambre d’un prêtre-professeur. Par son talent et son en­thousiasme inné pour aider, il a été d’une valeur incalculable à Kabinda, Mbuji-Mayi et en Belgique.

    Quand je pense à Vital qui avait des dizaines de pinces, tournevis, pinces et divers matériels dans sa chambre, je me rappelle cette lettre de notre Fondateur qui demandait au maître de novices d’enseigner certains métiers aux novices. On di­sait que Vital était né avec un tour­nevis dans le ventre.

    Mais Vital était bien plus qu’un homme techniquement doué. Il a toujours été un confrère très agréable et heureux qui, malgré une grande activité scientifique a tou­jours pris le temps pour les activités communautaires. Il était toujours disponible pour rendre différents services aux confrères.

    Vital était très généreux et atten­tif. Il avait bien utilisé ses nombreux talents, comme l’homme qui avait reçu cinq talents dans la Bible. Qu’il reçoive maintenant son salaire chez le Père et Jésus le Seigneur. ■


    par Frans Van Humbeeck


    © 2022 CICM | Powered by VICIS