Contact Us  |  

    Ceux qui nous ont quittés

    Louis Van Damme

    Louis Van Damme

    Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
     

    Louis Van Damme smallLouis Van Damme (1934-2020)

    Né à Sint-Maria-Oudenhove (Belgique) le 29 janvier 1934
    Premiers vœux le 8 septembre 1954
    Ordonné prêtre le 2 août 1959
    Missionnaire en RD Congo (KIN) et en Belgique
    Décédé à Sint-Pieters-Leeuw (Belgique) le 22 novembre 2020 à l’âge de 86 ans.



     

    J'ai appris à mieux connaître Louis dans les missions de Beronge, Kiri et Oshwe. Pour moi, arriver dans son poste de mission était « un retour à la maison ». Son hospitalité était tou­jours amicale et chaleureuse.

    Après le lycée, Louis est entré dans la CICM avec le rêve de deve­nir missionnaire. Avec toutes ses qualités et ses talents, il s'est joyeu­sement engagé auprès des per­sonnes auxquelles il a été envoyé.

    Plein d'enthousiasme, Louis s'est toujours efforcé de s'intégrer pleine­ment dans la vie des gens. C'était un homme proche des gens et maîtrisait bien la langue locale. Louis connais­sait les dictons, les us et coutumes des gens de la région où il travaillait. Il avait également des contacts régu­liers avec sa famille.

    Louis apportait son matériel de pêche de la rivière à un « nganda », un campement temporaire cons­truit sur des bergers secs ou des lits de sable pendant la saison sèche. Les pêcheurs y restaient temporai­rement et jetaient leurs filets jus­qu’à la saison des pluies.

    La plupart des poissons que Louis pêchait étaient distribués aux per­sonnes âgées, aux malades et aux étu­diants. Louis avait toujours son fusil sur le nganda. C'était un chasseur ex­périmenté, il ajoutait donc de la va­riété au menu des poissons.

    Grâce à ses connaissances médi­cales, Louis a pu sauver des vies. Une fois, il a sauvé une femme qui avait eu un accouchement difficile. Lorsque j'ai été blessée par une chute de moto, il s'est occupé de moi pendant une semaine avec pro­fessionnalisme.

    Après son retour définitif en Belgique, Louis s'est rendu au Centre d'hébergement et de soins de Wetteren. Là aussi, il est resté en contact avec le diocèse d'Inongo.

    Louis était courageux et mettait l’accent sur ce qui était positif. Avec lui, je me sentais encouragé. Louis a toujours été un modèle de ce que doit être un Scheutiste : Cor Unum et Anima Una avec les confères et le peuple. Avec gratitude, je me souvien­drai toujours de lui. ■


    par Johan Verbeke


    © 2022 CICM | Powered by VICIS