Contact Us  |  

    Des Régions et Provinces

    Vers le 16e Chapitre général

    Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
     

    Jean Gracia ETIENNEpar Charles Phukuta, cicm 
    Supérieur général

     

    Convocation du Chapitre général

    Il y a quelques mois passés, j’ai envoyé une lettre à tous les confrères en vue de présenter le thème de notre 16e Chapitre général prochain. Cette lettre amorce ainsi le processus de préparation de ce Chapitre général qui se tiendra au Centro Ad Gentes, Rome, Italie, du 4 au 30 juin 2023. En ce mois de février, la lettre de convocation du 16e Chapitre général a été envoyée à tous les Supérieurs majeurs de la Congrégation. Cependant, la préparation et la célébration du Chapitre ne sont pas exclusivement une affaire des Supérieurs majeurs. Nous sommes tous invités à nous impliquer et à contribuer à son succès. Mais qu’est-ce qu’un Chapitre général ? Pourquoi est-ce si important ? Comment est-il lié à toute l’Église et qu’est-ce que cela a à voir avec vous ?


    La tenue des chapitres généraux dans les congrégations religieuses

    Tenir des chapitres généraux dans les congrégations religieuses est une pratique ancienne qui tire son origine de la vie monastique. Cela remonte au 6e siècle lorsque saint Benoît rassemblait les moines dans son monastère chaque semaine en vue de lire et d’examiner un chapitre de la Règle bénédictine. Benoît tenait à ce que l’opinion de chaque moine soit entendue. La salle où ils se rencontraient est devenue la salle du chapitre, et les rassemblements eux-mêmes ont été appelés chapitres. Au fur et à mesure que le nombre de monastères bénédictins augmentait, la pratique voulait que les représentants des différents monastères se réunissent pour une

    lecture et une discussion similaire. Au début du XIIIe siècle, les autorités ecclésiastiques ont déclaré que le rassemblement de représentants pour revoir leur vie était obligatoire pour toutes les congrégations religieuses.

    Au cours des siècles qui suivaient, la participation aux chapitres généraux s’est limitée à ceux qui occupaient des postes de direction. Ce n’est qu’après le Concile Vatican II (1962-1965) que le style et les résultats des chapitres généraux ont changé de manière significative. Ces derniers temps, il est d’usage que tous les membres d’une congrégation soient impliqués dans les étapes de préparation du chapitre. Ils ont le droit d’envoyer des souhaits et des suggestions dont le chapitre devra tenir compte. Un ami m’a dit : un chapitre général est comme une grande réunion de famille, ou comme un conclave (papal) sans fumée blanche. Il consiste en une série de réunions au cours desquelles les représentants de toute une communauté religieuse discutent sur des aspects importants de leur mode de vie et prennent des décisions déterminantes.


    Le Chapitre général dans nos Constitutions

    L’article 110 de nos Constitutions stipule : « Le Chapitre général vise à renouveler l’élan apostolique de l’Institut et à encourager ses membres dans la fidélité à leur vocation missionnaire religieuse ». Notre vie et notre mission présentes doivent être transformées par la puissance de l’Esprit Saint ; animées de la même ardeur avec laquelle nos prédécesseurs se sont laissé imprégner. Sans cette ardeur missionnaire et cette capacité de renouvellement, la Congrégation ne saurait être fidèle à sa mission.

    Dans ce sens, à l’occasion de notre 16e Chapitre général, nous sommes invités à réveiller notre charisme spécifique et à reprendre notre chemin avec courage.1 Nos Constitutions précisent le cadre pour parvenir à cet objectif. Le Chapitre général évalue la situation de l’Institut. Il s’efforce de reconnaître les besoins missionnaires du monde (voir). Considérant l’état de la Congrégation, le Chapitre s’efforce de reconnaître les besoins missionnaires du monde et les exigences concrètes posées à l’Institut par ces besoins (discerner). Le Chapitre général aura également la tâche de formuler les directives adéquates et prendre les décisions nécessaires (agir) sur base du résultat de notre processus de discernement.2

    Ainsi, toute la Congrégation se confronte à la Parole de Dieu et aux exigences de l’Évangile, notre objectif missionnaire et les défis du monde, les attentes des hommes et des femmes de notre temps, et les aspirations de nos confrères. Deux attitudes sont cruciales dans ce processus, à savoir : la disponibilité et la collaboration pour faire fructifier les inspirations et les projets de l’Esprit.

    Beaucoup d’entre nous pourraient facilement être tentés de dire : « le Chapitre n’est pas mon problème ; c’est l’affaire des Provinciaux et des délégués ». Cependant, la préparation et le succès du Chapitre ne sont pas réservés à eux seuls. Chaque confrère doit s’impliquer et contribuer à sa réussite. La participation de tous les confrères à la préparation rend le Chapitre représentatif de l’ensemble des membres de la Congrégation (Const., art. 109).

    Nos Constitutions et autres documents décrivent qui nous sommes, notre mission, et comment la remplir. Cependant, notre expérience vécue n’est pas toujours en harmonie avec les idéaux de nos documents. Par conséquent, le Chapitre général n’a pas à se consacrer à l’analyse de notre vision CICM. Il doit s’interroger à partir des faits de notre vécu. En plus des sujets essentiels tels que la Formation initiale, les Finances et le Leadership religieux, nous vous avons envoyé trois mémos centrés sur certaines situations qui méritent une attention particulière : Spiritualité et Mission,

    Réconciliation comme don de Dieu et tâche missionnaire, et Interculturalité : un témoignage. Notre réflexion sur ces situations a conduit les participants à la réunion spéciale du Gouvernement général à choisir le thème Témoigner de l’Évangile dans un monde en mutation pour notre 16e Chapitre général.

     

    Le 16e Chapitre général: un événement spirituel

    Comme je l’ai dit au début de cette réflexion et dans ma lettre de convocation, le 16e Chapitre général est un événement spirituel. Dès lors, la première action à entreprendre est la prière : réunis autour de Marie, en prière, attentifs à la voix de l’Esprit (Ac 1,12-14 ; 2,1-4). Laissons-nous inspirer par l’attitude de notre Patronne, la Bienheureuse Vierge Marie. La confiance, la solidarité fraternelle et l’ouverture d’esprit nous aideront à atteindre le but du Chapitre général : « renouveler l’élan apostolique de l’Institut et à encourager ses membres dans la fidélité à leur vocation missionnaire religieuse » (Const, art. 110).

    Le 16e Chapitre général est pour nous un temps pour raviver le feu du charisme originel CICM et rechercher honnêtement la volonté de Dieu pour l’avenir de notre mission CICM. Ainsi donc, dans notre préparation, nous devons réfléchir honnêtement sur la façon dont nous vivons les aspects de notre charisme, ainsi que notre spiritualité et notre mission CICM; comment nous faisons connaître l’amour miséricordieux de Dieu à nos frères et sœurs auxquels nous sommes envoyés. En d’autres termes, le Chapitre général est un moment pour nous demander : qu’est-ce que Dieu nous demande à nous CICM en ce moment dans l’Église ? Qu’est-ce que le peuple de Dieu nous demande à nous CICM aujourd’hui ? Qui sont les pauvres aujourd’hui ? Que veut dire l’évangélisation dans l’Église aujourd’hui ?

    Alors que nous nous préparons pour le Chapitre général, puissions-nous continuer à témoigner de l’Évangile par l’intégrité de notre foi et la sainteté de notre vie. Alors que nous recherchons l’esprit et le cœur de Dieu, nous prions humblement, par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, que notre Chapitre soit une œuvre profonde de l’Esprit Saint et qu’il change la vie de chacun de nous.

    logo capitolo

    ___________________

    1 Redemptoris Missio, no. 66.

    2 CICM, Constitutions. Directoire commun, Rome, 1988, art. 110.


    © 2022 CICM | Powered by VICIS